Expatriés : investir dans l'immobilier via les SCPI
Gary Vigier Pas de commentaire

Vous êtes actuellement expatrié(e) et vous conservez un attachement fort pour votre pays d’origine, la France. Vous souhaiteriez pouvoir y investir dans l’immobilier afin de vous constituer un patrimoine et préparer votre retraite.

Les SCPI permettent d’investir collectivement dans l’immobilier, sans avoir à subir les contraintes liées à la gestion quotidienne d’un bien.

Nous avions déjà abordé le sujet des SCPI au travers d’un post précédent, mais nous tenions à mettre en avant les aspects importants pour les non-résidents.

Pour rappel, qu’est-ce qu’une SCPI?

Une SCPI est une société civile de placement immobilier qui acquiert des biens immobiliers en France et en Europe (bureaux, commerces, hôtels, etc.).

Le fonds collecte les loyers et reverse celui-ci aux propriétaires de la SCPI, dégrevé des frais de gestion. Concrètement, vous faites l’acquisition de parts d’une société dont l’objet est de gérer des biens immobiliers. Un tel investissement permet la constitution et la diversification de votre patrimoine.

Les avantages particuliers d’investir en SCPI pour les expatriés

  • La gestion déléguée prend tout son sens pour l’investisseur qui ne peut être présent sur place
  • Les SCPI permettent d’investir dans plusieurs immeubles de secteurs d’activité différents, mais aussi de zones géographiques différentes. L’exposition au marché immobilier est alors mutualisée, et non pas dépendante d’une ville ou d’un secteur en particulier.
  • L’acquisition des parts peut se faire à crédit, ce qui permet de bénéficier :
    • De l’environnement des taux fixes en France
    • Mais aussi de couvrir le risque de change en percevant des loyers dans la même devise que le crédit (EUR)
  • L’investisseur peut librement choisir le montant d’investissement
  • Les conditions d’acquisition pour les résidents à l’étrangers sont les mêmes que pour les résidents français

Bémol : la plupart des SCPI n’acceptent plus les « US person », si vous étiez dans ce cas n’hésitez pas à nous contacter pour trouver d’éventuelles alternatives.

  • L’investisseur expatrié qui réside à l’étranger percevra des revenus fonciers en France qu’il faudra déclarer. Le taux d’imposition devrait être de 20%, auxquels pourront s’ajouter une fiscalité locale (à vérifier selon la convention fiscale de votre pays de résidence)

Points de vigilance liés aux SCPI

  • L’horizon d’investissement des SCPI est identique à celui d’un achat immobilier. Il s’agit donc d’un investissement long terme, dont la durée de détention minimum est recommandée à 8 ans
  • Les dividendes et le capital en lien avec la détention de parts de SCPI ne sont pas garantis et peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction de la situation économique du marché de l’immobilier
  • L’obtention d’un crédit pour l’achat de parts de SCPI est soumis à l’acceptation de votre dossier par l’établissement bancaire sollicité
  • Une attention toute particulière doit être apportée à la sélection des SCPI (rentabilité, qualité des acquisitions, diversification géographique, stabilité des rendements en phase de stress, etc.)
  • La liquidité des SCPI est moindre que d’autres produits financiers

Si vous souhaitez en savoir plus sur les SCPI, je vous invite, en complément de cet article à regarder ma vidéo et lire notre précédent billet de blog sur les SCPI.

OptiFi a accompagné de nombreux expatriés dans leur gestion de patrimoine et leurs investissements en France. Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner et prendre en compte toutes les spécificités de votre situation.

 


Contactez-nous :

optifi contactez nouscontactez nous linkedincontatez nous messenger


Pour rappel :

Les informations publiées sur le blog optifi.fr sont génériques et ne prennent pas en compte votre situation personnelle. Ces informations ne sont en aucune façon des recommandations personnalisées pour les transactions que vous souhaiteriez effectuer. Ce billet est produit à titre informatif et ne constitue ni une prestation de conseil financier, ni une incitation, sous quelque forme qu’elle soit, à acheter ou vendre des produits financiers. Le lecteur reste le seul responsable de l’information qu’il aura pu lire sur notre blog. Aucun recours contre la société éditrice du site optifi.fr ne sera possible et sa responsabilité ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun de la part du lecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *